Bonne année

En 2010, j’aurai 62 ans.
En 2010, je prendrai une retraite
sereine.
En 2010, je serai de nouveau grand
père!
Je m’efforcerai de rester ce que je suis,
pour vous apporter sans impatience et sans retenue ce que vous voudrez bien que
je vous donne.
Et je sais que vous me donnerez en retour
le plus beau de vous.
Ainsi nous réussirons, sans même le
vouloir, à faire le meilleur.
En nous souvenant de la fragilité des
roses…
Que la force, la sagesse, la beauté, vous
animent.
Que la paix, l’amour et la joie vous
entourent.
A tous et toutes, je souhaite le bonheur
d’aimer et d’être aimés sans limites.

Les boules…

Même le troisième âge devient ingérable…
Un déçu de 64 ans tire sur son rival, au cours d’une partie de boules.
Quand je pense qu’il n’avait qu’à se pointer (sans jeu de mots) dans n’importe quel thé dansant pour trouver plusieurs consolatrices!
Quel couillon!
En plus, il s’est flingué, après avoir tué un  pauvre papy de 72 ans, et en avoir blessé 5 autres.
Comme disait Coluche: jusqu’où s’arrêteront-ils?