Fais attention, mon Charles!


Il l’attend pour trois jours de rire et
de mots doux
Son grand coeur débordant d’espoir
adolescent
Claquant comme une bannière sous la pluie
et le vent
Attention frère poète, et garde-toi des
coups.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s