Fonctionnaire, et merde!

J’ai publié ça dans Rue 89, parce que j’en ai assez de lire des conneries sur les fonctionnaires.
Ces crétins ressortent à leur sauce mesquine les imbécillités qu’on a fait entrer dans leur petite cervelle, lentement et d’autant plus sûrement qu’elle était à peu près vide. Ils n’ont pas compris que cette division entre le public et le privé, entretenue par tous les gouvernants depuis 30 ans, n’a servi qu’une baisse globale du niveau de vie et des acquis sociaux, et dans le privé il en est autant que dans le public!

"A tous les envieux jaloux et anti-fonctionnaires poujadistes:
J’en ai vraiment marre de lire toutes ces stupidités sur les
fonctionnaires, émises la plupart du temps par des gens qui, s’ils
trouvent que la fonction publique est paradisiaque, auraient mieux fait
d’y entrer. Le problème, c’est qu’il faut passer un concours! Et vu le
niveau d’orthographe de quelques contributeurs, je peux leur dire tout
de suite: renoncez! Le deuxième, c’est qu’après, il faut voyager! Plus
que dans le privé! Et pour pas cher!
Tous ces mots contiennent la même haine envieuse du nul pour ce qu’il
n’a pas pu être, même si les privilèges, les vrais, sont ailleurs.
Continuez! Pendant ce temps, Florence, Eric, Vincent, François, Nicolas et tous les autres, peuvent se goberger à leur aise.
J’ai à votre disposition quelques vérités saignantes sur la réalité du
service public. Mais vous êtes tellement obtus que vous refuserez de les
comprendre. Alors, je vous laisse."

J’ai eu 2 votes favorables. Sur deux! Un statisticien de l’UMP dirait 100 % d’approbation… Hin, hin…

Pleine lune?

Pourquoi pense-je à ça ce soir? Un jour, une dame m’a dit que si elle était amenée à héberger deux hommes pour la nuit, et qu’ils lui proposaient de partager son lit, elle les accueillerait… Avec joie.
Nous venions de faire l’amour, nos corps étaient encore chauds l’un de l’autre. C’était l’époque des grands serments à la noix, quoi.
Je n’ai pas trouvé cette sortie amusante. Pour tout dire, elle m’a choqué, et fait du mal. Juste un peu, mais du mal, quand même.
La pleine lune a ainsi des petits clins d’œil, qui ramènent le rien à du rien. All things must pass… (G. Harrison)

Dur, dur, la com’

Arg, j’ai changé pour windows live mail, je me retrouve avec des listes de contacts parasites, le nouveau messenger est perturbant, ne prend plus les messages en même temps sur l’entête et le profil, reprend l’image perso quand on  ne lui demande rien, je HAIS la technique! Surtout quand je n’y pige rien!
Bon, à part ça, ça va, hein, on ne va pas se perturber la retraite pour si peu!

La crise?

Lu un chiffre ahurissant dans la presse. En 2009, les dépenses mondiales d’armement ont atteint 1 531 milliards de dollars…
Essayez d’écrire ça, pour voir la longueur…
En chiffres ronds, ça fait 3 millions de dollars par minute.
Pendant ce même tout petit laps de temps, 6 enfants meurent de sous-alimentation. Oui, on ne meurt plus de faim. On meurt de sous-alimentation… Calculez combien ça fait par jour, j’en ai marre de compter.
Je suis pourtant sûr qu’il leur faudrait beaucoup moins que 3 millions de dollars pour éviter ça.
Mais bordel de merde qu’est-ce qu’on attend pour leur enfoncer leurs missiles dans le cul?
Qu’ils explosent, et nous fichent enfin la paix!