Mélancolie…

La mer…

Il y a dans ses vagues la puissance de l’oubli
Et la force de l’âme,
En même temps que la petitesse de l’homme
Qui ose penser à sa grandeur fugace.

J’ai peur devant les vagues,
Et je m’y sens grand.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s