Méprisant, en plus

Je viens d’entendre sur ma radio que N. Sarkozy n’envisage pas de soumettre, au cas où il serait réélu bien sur, de soumettre, donc, le nouveau traité européen à référendum, car c’est un sujet trop complexe… On est trop bêtes pour comprendre, quoi…

Un  référendum sur ces feignants de chômeurs, sur ces voyous d’origine étrangère, là, on est bons, on peut comprendre…

Mais l’Europe, c’est trop complexe. C’est peut-être, au contraire, parce qu’en 2005 déjà on avait parfaitement compris?

Tu veux ma réponse à tes référendums, rigolo?  la voilà:
FLEBELEBELEBBB ET PROUTT!

Du lourd…

Je viens de lire un très long commentaire sur « Repos », où j’ironisais sur les jours de congés proposés aux religieux.
Je proposais les francs maçons, aussi…
Il faut dire que j’en ai quelques uns dans mes connaissances, comme tout le monde je suppose.

C’est pourquoi je puis affirmer que les francs-maçons, c’est comme les flics et les arabes: Y’en a des bien!

Réchauffé?

L’histoire, parfois, a tendance à repasser des plats qui puent tout de même le rance…

Qu’on se le dise: La droite ne se renouvelle pas!
A quoi ça servirait? Elle s’est toujours considérée comme seule légitime pour l’exercice du pouvoir.

Qu’ils se cassent!

J’ai dit!

 

Parti?

Mon pote, suite et fin:

La neige a fondu, je ne l’ai pas vu depuis trois jours… C’était sûrement une femelle!
Misogynie à part, hein, ne tapez pas les filles, je plaisante!
C’est peut-être un mâle qui a trouvé une copine dans un pays chaud…

Ben voilà, à l’année prochaine.

morfales…

J’ai donné aux oiseaux de ma cour (merle, rouge-gorge, grive, piafs,et autres) du pain de mie tartiné généreusement de beurre. D’Echiré, le beurre, hein, il ne faut pas leur donner n’importe quoi…

Ils ont tout bouffé.

Il faut dire qu’à 10 h.30, lassé sans doute d’attendre sa pitance quotidienne, le rouge-gorge était entré dans ma cuisine, avait parcouru le carrelage en me regardant du coin de l’œil, dans un silence réprobateur, avant de visiter la bibliothèque à l’étage, et de ressortir par une fenêtre, non sans m’avoir regardé tristement en me faisant voir son ventre creux…

On est potes, quoi.