Allo?

… Et au bout du fil, rien. Depuis quelques jours, un imbécile ou une conne s’amuse à ça, en appelant mon numéro, sans rien dire quand je décroche.

Et quand je ne décroche pas, il ou elle laisse sonner 3 ou 4 fois, et raccroche. Bien entendu, le numéro est caché. Ce genre de petite ordure ne se montre pas, bien trop peur!

Comme je suppose que ce  petit tas de merde me connaît, et suit également mon blog, je l’assure ici de mon plus profond mépris. Et lui rappelle tout de même que les moyens de recherche sont sensiblement améliorés et renforcés en ce domaine. A bon entendeur…

Publicités

Pétasse

Mme Lagarde du FMI, conseille aux grecs de payer leurs impôts? Elle a raison, en partie.

Mais quand on sait qu’elle se fait plus de 380000 euros par an, nets d’impôt, je pouffe…
Que cette représentante de la nomenklatura qui nous pompe essaie de vivre avec 1000 euros par mois! Juste deux mois, tiens, ne soyons pas cruels. Après, elle fermera ce qui lui sert d’organe de la parole.

Populiste? Oui, et dans ce cas j’assume. Que toute honte bue, elle se taise.
Mais ces foutriquets ne connaissent pas la honte. La honte, c’est pour les petits.

Je sens des pavés qui me montent…

Bon, je tente…

Comme il est impossible de déposer ici un fichier pdf qui comporte à la fois du texte et une image (mais grand Diable, pourkouâh?), je me suis résigné, à la suggestion de Dom, à tenter de photographier l’affiche de mon expo, en numérique (arg…) et je vais pouvoir vous livrer cette annonce… C’est parti!

Je m’expose!

 

PORTRAITS,

CHOSES VUES,

ET PETITS INSTANTS.

 

Jean-Paul MATHIEU

 17400 Saint Jean d’Angely / France

 Amateur, passionné de 6×6 depuis les années 70, j’ai travaillé avec Yashica Mat, Mamiya C220 et C330, Mamiya 6, Ikoflex, puis enfin Hasselblad 500C/M,

 le graal…

 Un Voïgtländer Bessa III, merveilleux, depuis octobre 2011… Et pour le 24×36, Konica Hexar. Le tout en Noir et Blanc, pour la couleur, c’est numérique. 

 J’aime donc plutôt le format carré. Mais tout est meilleur en carré. Même l’agneau!

 

 Site web :  www.jpemathieu.photos

 

Mes boîtiers photo : Konica Hexar, Hasselblad, Bessa III (667), Et… numérique Olympus EP1.

Mes objectifs : Hasselblad: Planar 80 mm, Sonnar 150 mm.

 

Les tirages exposés ont été réalisés à base de négatifs FP4+ ou HP5+.

Agrandissements sur papier baryté Ilford Multigrade Warmtone,

virages au sélénium dilué à 1 + 19.

 

Quelques cuistres auto-proclamés artistes peintres m’ont qualifié sans me connaître de « photographe à la petite semaine ». J’accepte ! Et observe que mes semaines, comme les leurs, comptent 7 jours. 7 jours de Lumière…

Et au cours d’une semaine, parfois, souvent, on peut trouver sa vérité dans une vue du monde, qui ne durera qu’un centième de seconde.
« Uni cuique suum… »

 

Cette exposition rend compte, modestement, de quelques instants de ce plaisir, quelques centièmes de seconde, un claquement de doigts, rien !

 

Sauf ceux marqués d’un point rouge, les tirages peuvent être acquis pour 95 euros. On peut, pour encourager l’expression argentique, ajouter autant de zéros qu’on veut sur le chèque…

 

Bonne visite !

 

Et… merci à l’Office du Tourisme pour son accueil gentil et rare.

 

 

 

Hips…

Chaque fois qu’un socialiste est élu, je me saoule…
Bon, je ne suis pas alcoolique, ça n’arrive qu’une fois tous les 30 ans!

Mais là, je l’avoue, je résiste moins. L’âge?
Tant pis, sacré bordel de vierge enceinte, j’assume!

La Commune est en lutte, et demain nous vaincrons!

Foutebol

Il y a 20 ans se déroulait ce qu’on appelle depuis « la tragédie de Furiani ». Les morts, les blessés, dans une tribune pourrie au cours d’un match de football.

Pour moi, ce fut la confirmation de ce que je pensais déjà depuis une autre tragédie, celle du Heysel…: Il existe bien un chainon manquant entre le singe et l’Homme. C’est le supporter.

Mort sûre…

Olivier le croque-mort travaille tard le soir…

Il prépare le corps de son client Pelletier pour la crémation et fait une découverte surprenante: Pelletier a le plus énorme organe reproducteur qu’il ait jamais vu!
Il se dit en lui-même: « Désolé, Monsieur Pelletier, mais je ne puis laisser disparaître un engin aussi important et impressionnant dans les flammes. Il faut le garder pour la postérité! »

Il découpe la pièce avec précaution et la met dans un sac. Rentré à la maison, il dit à sa femme: « Je dois te montrer quelque chose que tu ne vas pas croire! »
Il ouvre le sac, et en montre le contenu.

« Mon Dieu quelle horreur, réagit sa femme. Pelletier est mort! »