A quoi tient l’art

Ce soir, j’ai fait découvrir à une amie le charme délicieux des huîtres… Elle n’en avait jamais mangé!
Et comme elle est peintre (et pas n’importe laquelle, il faut le dire…), elle a essayé un mode nouveau d’expression du genre « brutal painting ». Elle a trempé une huître (sans la coquille, évidemment, qu’est-ce que vous imaginez?) dans un pot de peinture, et l’a jetée négligemment et au hasard sur une toile.

Schiliafffff, a fait l’huître… Pollock est allé se rhabiller tristement…

Et nous avons chanté en chœur:

« La peinture à l’huître, c’est bien difficître…

6 réflexions au sujet de « A quoi tient l’art »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s