Tu disais quoi, déjà?

Dans un précédent post, je rappelais la différence entre la dictature et la démocratie: La dictature c’est « ferme ta gueule », et la démocratie c’est « cause toujours ».
Ce n’est plus vrai. La démocratie européenne, c’est également « ferme ta gueule ». Voir le lien.

http://www.wikistrike.com/article-nouvelle-loi-en-grece-les-opposants-a-l-ue-risquent-desormais-deux-ans-de-prison-120843003.html#fromTwitter

Ce qui m’emmerde le plus…

Oui, ce qui m’emmerde le plus, dans l’élection cantonale de Brignoles, dont on nous fait tout un plat, sur la nécessité d’aller « au combat dans l’u-nion », sur le score « in-quié-tant » du parti fasciste de service, ce qui m’emmerde, donc, décidément, est ce côté manipulation, qui nous éloigne de la constatation essentielle.

Avec 66,7% d’abstentions, il y a eu, a contrario, 33,3% de votants, comme ils disent. Et je ne parle pas des votes blancs. Le guignol arrivé en tête avec 40,7 % des voix a donc obtenu, en fait et arithmétique simple, 33,3 x 0,407 = 13,55% du corps électoral.

Avec ce nombre minable, il va pouvoir se prétendre « élu du peuple »!

Nom d’une bite de bordel à cul, quand ces salauds qui se prétendent « démocrates » vont-ils enfin avoir l’honnêteté de respecter une de leurs promesses: Reconnaître la validité du vote blanc comme suffrage exprimé?
Car dans ce cas, personne, je dis bien personne, ne pourrait se prétendre « élu ».

C’est simple, non?

Ce qui m’amène à reformuler une vérité cruelle: La différence entre la dictature et la démocratie, c’est que quand le citoyen s’exprime, la dictature répond « ferme ta gueule », et la démocratie répond « cause toujours ».