Pour les baffes, j’ai Lamy (bis)

Je viens de trouver ça. Comme il dit, Lamy, mieux vaut un petit boulot que pas de boulot. Donc, il faut recruter en dessous du SMIC, parce que les salariés doivent comprendre qu’il faut baisser-le-coût-du-travail, merde à la fin, combien de fois faudra vous le dire, bande de parasites?

Et qu’est-ce qu’ils font, les grands patrons, pendant ce temps? Ils touchent… Et ils s’augmentent! Merci qui?

le-palmares-des-dix-plus-gros-salaires-de-patrons-en-france_1750870

C’est des pavés qu’il faut. Les bulletins de vote, c’est naze…

Publicités

Pour les baffes, j’ai Lamy

Vous ne connaissez pas? Mais si, voyons, Pascal Lamy, ex président de l’OMC, grande organisation mondiale à vocation caritative mal comprise, qui ose, en plus, se prétendre socialiste. Bon, on sait, ça ne veut plus rien dire, depuis janvier au moins. Maintenant, on dit « social-démocrate »…

Pascal Lamy a trouvé un moyen  de réduire le chômage: Payer des salaires en dessous du SMIC. Parce que, je cite, il vaut mieux un petit boulot que pas de boulot du tout. C’est ça, que je n’avais pas compris, moi pauvre imbécile. Du travail, il y en a! C’est juste qu’il faut que les chômeurs acceptent de le faire pour moins d’argent. Eh, oui, le coût du travail, ma pauvre dame, c’est ça, le gros malheur…

Les actionnaires accepteraient-ils de réduire leurs dividendes, soit plus de 50 milliards d’Euros, soit 76% des bénéfices nets des pauvres entreprises qui ne s’en sortent pas, merde, avec toutes ces charges sociales?!
Ah non, hein, que les salariés commencent!

Je suggère à Pascal Lamy de franchir un pas de plus dans son ignominie de salopard sans problèmes de fins de mois. Prôner le retour de l’esclavage. Pour tous. Sauf pour lui, bien sûr.

Si vous avez envie de lui vomir sur la gueule, c’est maintenant. Je ne mets pas de photo, vous pourriez oublier que vous le voyez sur votre écran.

Allez, j’arrête, je vais encore me mettre en colère. Fumier, va!