L’étoffe des héros est un tissu de mensonges

In memoriam, pour les morts pour rien de 14-18, et surtout pour les mutinés, pour ceux qui ont fraternisé, bref, qui ont souffert de leur humanité:

J’insiste, avec cette citation de J. Prévert, même si un internaute le juge comme « un con ».

Je cite:
« Il était temps que vint la guerre pour ressusciter en France le sens de l’idéal et du divin » (Général Rebillot, 13 décembre 1914).
Du même:
« Heureuses, malgré leur deuil, les familles dont le sang coule pour la patrie »
(Général Rebillot, même jour)

Illustre ganache suceuse du sang des autres, cité à juste titre dans le Dictionnaire de la bêtise.

C’est toujours mieux que d’être cité à l’Ordre de la Nation, même s’il est mort dans son lit, ce connard.
Au nom de tous les fusillés pour l’exemple, maudit soit ce sale type! Et tous ceux de sa classe et de son acabit.

Mort aux cons, et que la guerre serait jolie si elle ne tuait que ces cons là!
Un siècle après, souvenons-nous en!

Publicités

Une réflexion au sujet de « L’étoffe des héros est un tissu de mensonges »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s