Un signe?

Ma Lola,
J’ai pensé à toi. Encore? Oui, bien sûr. Mais c’est plus compliqué.
Dimanche, avant que les enfants repartent vers Toulouse, j’avais vu sur un dossier de chaise, dans la chambre où tu as tant souffert, une de tes écharpes en cachemire, celles que nous aimons tous les deux.

J’ai eu une idée: Remettre cette écharpe à Emeline. L’idée est passée.
Plus tard, toujours avant qu’ils démarrent, la même idée m’est venue. J’étais dans mon fauteuil, près de ta photo.

L’idée est encore passée, ou je l’ai trouvée, je ne sais, non pertinente?

Et puis j’y ai repensé, plus tard. Ils étaient partis.

Alors aujourd’hui, je suis passé à la Poste. J’ai glissé l’écharpe dans une enveloppe protectrice, avec un petit mot pour ma  grande fille, dans lequel je lui écrivais que tu serais contente de savoir qu’elle porterait cette écharpe, parce que tu avais souhaité qu’il en soit ainsi.

Voilà, j’ai réparé mon ignorance, ma non reconnaissance d’un signe que tu m’as sans doute envoyé.

Je ferai plus attention, maintenant. Et je ne manquerai plus tes messages, qui me prouvent que tu es toujours avec moi. Et ça tombe bien parce que j’en ai bien besoin.

Merci, Lola, ma peintre. As-tu trouvé des pinceaux, là où tu es?

Publicités