T’es pompette?

Non, chère Lola. Mais j’ai fait comme d’habitude, depuis ta première exposition: Souviens-toi, en rentrant chez toi, on s’ouvrait une bouteille de champagne…
Bon, ben là, j’ai fait pareil.

Je commence à entamer ta part. Mais c’est ta faute, il ne fallait pas me laisser seul.

Je ne la finirai pas, je te le promets. Quoique…

Vernissage

C’était bien, Lola!

Tellement bien que je n’ai même pas pris le temps de faire une image.
Tous les amis étaient là, sauf ceux qui furent empêchés, tu sais ce que c’est.
Anne nous a dit des mots très forts, Armelle était contente, Michel aussi, obligé de repartir vite.

Merci à tout le monde, merci à Anne, à Corinne, à Hervé, à Christophe, Jean-Louis, Jean-François, Didier, Christine, Claude, John, Jak, Vincent, Christian, Patrick, tous ceux et toutes celles que j’oublie ou dont je ne connais pas les noms, il y avait beaucoup de monde, oui, c’était bien.

J’ai encore eu beaucoup de compliments pour toi, sur tes peintures, sur ta peinture…

Quand il a été question de toi, alors qu’il avait plu jusqu’à cet instant, le soleil a illuminé la chapelle. Un grand soleil. Pour toi.

Merci à toi.