Si!

Castaner: « Les préfets pourront rendre obligatoire le port du masque sur les plages… »
Possibilité de manger en terrasse au restaurant, à Paris… Masque à la plage. Une justification sanitaire? Même pas. Depuis quand le ministre de l’intérieur se préoccupe-t-il de justifier ces oukases?
A ce niveau de ridicule, on atteint le sublime.
Vite, une vitrine, pour un étalon de sottise, au pavillon de Breteuil.
Il y aura des candidats!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Putain de chat!

Sale bête!
Un petit merle était tombé du nid dans ma cour. Le père continuait de lui donner à manger, là où il était caché, derrière un arbuste, ou sur les branches d’un autre.
Même les piafs s’occupaient de lui, et semblaient lui montrer comment bouffer des graines, et boire l’eau de la coupelle à leur disposition.
Ils sont bien, les oiseaux, dans ma cour.
Mais comment a-t-il fait? Ce couillon de merle s’est retrouvé dans la gueule d’un des chats de ma voisine, de l’autre côté du mur.
Et ce con de chat ne l’a pas loupé.
Ma voisine m’a ramené le petit chose, bien mal en point. Et quand je suis rentré de promenade, il était bel et bien mort.
Il y a des coups de balai qui se perdent, sur la gueule de certains félins qui ne réfrènent pas leurs bas instincts de prédateurs imbéciles.
12 millions de chats en France. Qui bouffent ou tuent par plaisir en moyenne 20 oiseaux chacun, par an.
Faites le calcul.
Et stérilisez-les, bordel!

Clin de roses

Des roses pour toi, Lola. Plus timides que les années passées, j’ai dû mal couper le rosier… Mais elles continuent de te dire que tu leur manques: quand tu ouvrais ta fenêtre de chambre, c’est elles que tu voyais en premier.
Rassure-toi pour ce monde: Tu y aurais été perdue, tant il est devenu fou de soumission, de surveillance, et de perversité manipulatrice. Veille sur moi!

20200519_200850-1

Horreur…

La rentrée, aujourd’hui, dans une maternelle du Nord…
« Qu’as-tu appris à l’école, mon fils, à l’école aujourd’hui? » (Graeme Allwright)
Je suis révolté, écœuré, j’ai honte de cette société de merde qu’on offre à ces pauvres mômes.
A leur âge, on rentre deux par deux, en tenant la main de son petit copain ou de sa petite copine, et on est heureux de jouer ensemble, de se toucher.
Le contact physique est un facteur de développement intellectuel et moral.
A qui ça fait peur?
Il vaut mieux qu’ils soient cons, mais en bonne santé?
Et s’ils sortent de leur carré, on les punit? On les met « au coin »?
Pauvres, pauvres petits!
Quelle tristesse.