Ultra droite…

En voilà des gens bien, dangereux sous tous rapports. Parmi ces 11 ou 12 petits crétins, se trouve un leader, prénommé « Logan ».

Logan… Comment voulez-vous être bien dans votre peau, affublé d’un nom de marque de voiture low cost?
Il y a de quoi en vouloir à la terre entière, c’est vrai. Merci Papa, merci Maman!

 

 

Publicités

Souvenir…

On en a reparlé ce soir, en un lieu sûr et sacré…

J’ai fait ça, aussi, et Lola le savait. Et j’en suis fier. Monument restauré en 2004, en l’honneur de gens bien. Et j’ai refait les lettres cet été. Parce qu’ils le valent bien!

Il n’est pas interdit de zoomer…

20170825_163802_resized

 

 

St Georges

Je suis allé faire un tour à St Georges de Didonne. Je voulais en profiter pour marcher un peu, avec toi Lola, et goûter d’une petite crêpe au beurre, avec un quart de cidre.

Tout est fermé, sauf un café! Il n’y avait pas grand monde sur la plage, ni sur la promenade. Pas plus mal: Il y avait aussi beaucoup moins de clébards.
On voyait bien la pointe du Médoc. On imaginait Soulac…

C’était quand même mieux avec toi…
Tiens, regarde:

20171019_150818(0)_resized20171019_145638_resized20171019_145604_resized

Plein le dos…

Lola,
Aujourd’hui je suis allé voir un ostéopathe, parce que j’en avais marre d’être complètement coincé de partout dans le dos.
Il a commencé à manipuler et analyser, plus avec ses mains qu’avec ce que je lui disais. Et il a trouvé une grosse crispation, comme un sentiment rentré, profond.

Alors je lui ai raconté ma colère.
Devant ce connard de médecin qui te donnait une ordonnance pour un sirop expectorant, en octobre 2015, alors que tu débutais une pleurésie, pleurésie qui t’a envoyé à l’hôpital de Bordeaux pour te retirer deux litres de flotte du poumon avant de talquer tout ça…
Ce même médecin qui n’a donné aucune suite, pendant deux ans, aux rapports des radiologues qui signalaient une « opacité inquiétante »!
Devant ce pourri d’anesthésiste qui te demandait un chèque de 100 euros pour participer à ce talcage. En dehors des honoraires officiels, bien entendu, on est entre gens bien…
Devant ces abrutis de Bordeaux qui t’ont laissé partir de l’hôpital en février 2016, avec une ordonnance de Dafalgan 500, quand tu avais été sous morphine pendant une semaine…
Devant le souvenir de ce médecin de ville qui refusait de venir te voir chez moi, parce qu’ils aiment, ces gens-là, qu’on se dérange pour aller les voir… Ce triste monsieur que j’ai dû menacer du Conseil de l’Ordre des médecins pour qu’il consente à se déplacer…
Devant le souvenir des patchs de Fentanyl – pire que la morphine, une saloperie qui a tué le chanteur Prince! – que je t’ai arrachés, las et fatigué de l’incompétence plus que légère de ces incapables plus obsédés par la couleur de la carte vitale que par l’état de la personne qui compte sur eux…

Devant ceux qui t’ont prise ma Lola comme cobaye pour leurs médications de merde qui n’ont prolongé ta vie de deux mois que pour t’y laisser dans une chambre d’hôpital, sur un lit dont ils voulaient te virer régulièrement, parce qu’un malade à l’hôpital ça coûte cher!!!
Colère parce qu’on aurait mieux fait de vivre et de refuser leurs traitements de massacre!
Colère contre ces infirmières qui te refusaient un médicament de soulagement parce que « c’est pas l’heure! », il faut attendre 8 heures! Je leur souhaite de souffrir seules ce qu’elles t’ont infligé…
Et j’ai fini par l’épisode de la psy de l’équipe, qui m’a donné deux rendez-vous qu’elle a oubliés… Elle pouvait toujours s’excuser, cette écervelée!

Colère contre tout ce système, qui permet de conclure qu’on peut crever. Et surtout, vite!

Alors, ce cher ostéopathe, qui m’avait écouté tout en me manipulant, a conclu que c’était presque plus de la rage que de la colère. Je lui ai demandé de m’excuser pour avoir pleuré de cette rage. Il m’a répondu de ne pas m’inquiéter. Que j’avais fait ce que j’avais pu.

Et en plus, il m’a fait un bien fou, dans mon pauvre dos.
Vraiment grand bien. Il a raison. C’était un tout? Le corps est simplement un interprète.

Amour…

https://www.arte.tv/fr/videos/072369-000-A/amour/

Je viens de revoir ce film en streaming, comme on dit, sur le site d’Arte…

Et je pleure. Lola ne m’a jamais imposé ces moments, elle était trop soucieuse de son autonomie, comme elle disait. Rien que le fait d’être chez moi lui paraissait pesant, de temps à autre. Non parce qu’elle n’aimait pas, mais plus parce qu’elle ne voulait pas être un poids, une charge.

Voir la minute à 1 h. 18, et celle d’1 h. 40… Moments poignants et pleins de cet amour qu’on ne peut décrire avec de simples mots.

Vu aussi, à un moment, la connasse d’infirmière à qui il dit ces mots que j’ai dits moi-même à l’hôpital de St Jean, à une pétasse qui un jour souffrira également, je le lui souhaite! « Vous êtes debout, et elle est couchée sur un lit où elle va mourir… »

Lola… Pardon pour ce que je n’ai pas fait!

Farewell, Tom Petty

Il est mort d’une crise cardiaque, à 66 ans.
Lui, au moins il n’a pas souffert.

Fais-lui une petite place, Lola, à côté de tous ceux qui t’ont déjà rejointe. Et berce-toi de ses ballades tranquilles. « I won’t back down »… Chante avec lui.

Il chantait aussi: « I’m learning to fly, but I got no wings
Coming down is the hardest thing…

Garde-le avec toi! Il t’a rejointe le lendemain de tes 71 ans.

J’ai pris de l’avance…

Avec quelques huîtres. Je t’avais initiée au régal de la dégustation de quelques fines de claire, toi qui n’avais jamais été tentée… Je t’avais recommandé: « Si une huître t’a rendue malade, c’est parce que tu l’avais gobée. Il faut mâcher, sinon, elle se révolte, encore vivante, contre tes sucs gastriques ».

Après, c’était mieux passé. Bon, il fallait que je les ouvre!

Alors aujourd’hui, je suis allé sur le marché, j’ai dit bonjour à Armelle, et vers 2 heures, j’ai ouvert la douzaine de belles numéro 2. Et une bouteille d’un Muscadet d’exception, de 2010.

2010, tu te souviens? Je t’avais appelée, et t’avais demandé si je pouvais monter te voir pour ton anniversaire. « Oui, bien sûr, qu’est-ce qui te ferait plaisir? » « J’apporte de quoi fêter dignement, peux-tu simplement te procurer un pot de crème fraîche? »

Tu avais acheté un pot de crème fraîche… Et j’étais arrivé avec ton cadeau, et une bouteille de champagne, que nous avons savourée avec un pot de caviar, parce qu’il n’y avait pas de raison!

Et on a fini avec force petits cigares, sur ta terrasse, parce qu’il faisait bon. c’était à La Baule, juste avant que tu viennes montrer tes toiles dans le 17.

J’avais vu le plaisir et la joie dans tes yeux. Et ce fut ma plus belle récompense. Alors, à ta santé, Lola! Et bon anniversaire, demain!

20170930_141939_resized

Anniversaire

Chère Lola,

Demain, 1er octobre, c’est ton anniversaire. Tu aurais eu 71 ans. La maladie et la médecine t’ont empêchée d’atteindre ce cap, toi qui ne demandais que deux ou trois ans encore, pour vivre cette vie que tu trouvais belle, car nous nous efforcions de la savourer, le plus possible ensemble, tout en protégeant notre solitude de création.

Irai-je au restaurant, pour fêter ça, avec toi en face de moi, dans mon inaccessible rêve?
Peut-être.
Demain soir je ne serai pas là, mais lundi j’essaierai.

Pour que tu saches que tu es près de moi, toujours. Et pour toujours.